La nuit des idées du lycée Montaigne


La nuit des idées est un évènement organisé par l’Institut français qui s’adressait cette année pour la première fois au Liban aux lycéens du réseau de l’AEFE, autour de la thématique « être vivant ». Cette manifestation culturelle propose aux participants de prendre part à des grands débats de société en créant des espaces d’échanges soutenus par des performances artistiques.

Être vivant : ce thème place au cœur de la Nuit des idées 2020 la question des équilibres écologiques et de la relation de l’homme au monde. Il invite à échanger autour des questionnements que soulèvent les mutations technologiques et l’avènement de l’intelligence artificielle. « Être vivant », c’est aussi agir, s’engager, donner du sens à ses actes et à son existence. 

Dans ce cadre, la classe de seconde du lycée Montaigne s’est investie dans un projet sur l’engagement qui s’est déroulé en plusieurs étapes. Tout d’abord une rencontre avec M. Araygi, ancien Ministre de la culture, visant à les sensibiliser à la thématique et aux techniques de débat. Les élèves avaient tout d’abord préparé un questionnaire, guidés par leurs enseignants. Lors de la rencontre ils ont pu discuter avec M. Araygi des grandes questions touchant la société libanaise aujourd’hui, et de son engagement politique et citoyen. Forts de cette expérience enrichissante, certains élèves ont décidé de participer à l’événement adressé aux lycéens à l’Institut français du Liban le jeudi 30 janvier 2020.

Au programme de la nuit des idées des lycéens, une performance théâtrale sur les robots suivie d’une table ronde sur l’engagement lycéen animée par les élèves membres de l’inter-CVL et modérée par l’Orient Le Jour. Les élèves élus au conseil de vie lycéenne (CVL) se sont effectivement rendu à une réunion de préparation de la table ronde au Grand lycée franco-libanais, avant de rejoindre l’évènement à l’IFL.

 Les autres élèves les ont retrouvés et tous ont assisté, à partir de 15h à l’IFL, à une performance théâtrale sur la thématique de la robotisation. Cette pièce à la scénographie moderne proposait d’aborder avec humour des questions assez profonde sur la place des robots, par exemple, leur rôle dans l’avenir des métiers, la compagnie qu’ils pourraient apporter à des personnes isolées, mais également leur implication militaire ou le pouvoir qu’ils pourraient prendre sur l’humanité. Ces problématiques qui peuvent sembler relever de la science-fiction plus que de la réalité, sont en fait au cœur de la réflexion sur le vivant.

Les élèves ont ensuite participé à un débat lancé à travers une table ronde sur l’engagement des lycéens. Les représentants du CVL ont démontré, à travers les projets qu’ils mènent au sein de leurs établissements respectifs, une certaine forme d’engagement. Une fois le cadre du débat posé, les jeunes présents dans la salle ont pu s’exprimer et interagir sur les différentes formes d’implication dans la vie citoyenne, dans leur école, mais aussi en dehors ; sur le rapport à la politique alors qu’ils n’ont pas encore le droit de vote ; sur les responsabilités individuelles et collectives incombant à tout citoyen ; sur l’expression de leur créativité…

La participation de nos élèves à ce genre de projet est à nos yeux à la fois pertinente et importante, ils sont les citoyens de demain et leur engagement dans le débat de société est la première voix vers l’implication dans l’avenir de leur pays.

Pour en savoir plus sur la rencontre avec M Araygi, suivre ce lien: http://www.lycee-montaigne.edu.lb/view-3460

Pour écouter l'émission de webradio, cliquer sur le lien suivant: https://soundcloud.com/user-96890318/emission-nuit-des-idees-2nd




Recherche sur les droits de l'homme en 6ème


L’étude en classe de 6ème d’une œuvre littéraire abordant la place des femmes dans les sociétés primitives a donné lieu à un projet pluridisciplinaire.

Les élèves de ces deux classes ont en effet mené une recherche au CCC sur les droits humains. Par groupe de 5 élèves, ils ont pu analyser les sujets suivants : droit de l’enfant, droit des femmes, liberté d’expression, biographie de Gandhi ou Malala, égalité entre hommes et femmes.

Dans un premier temps, ils se sont appropriés les étapes de la recherche, méthodologie centrale dans l’ensemble de leur scolarité. Cette méthodologie repose sur six étapes, durant lesquelles ils ont été guidés : délimiter le sujet, interroger les sources, sélectionner les documents, prélever l’information, traiter l’information, communiquer les résultats. Un carnet de bord leur a permis de suivre pas à pas chacune des étapes en compilant leurs données.

La recherche et la compilation des informations permettent également aux professeurs documentaliste et de français de travailler sur la construction du plan et la hiérarchisation des données : les élèves doivent sélectionner parmi la multitude d’informations celles qui sont nécessaires, celles qui seront écrites dans le powerpoint et celles qui seront dites à l’oral.

Ce travail a permis une mise en pratique immédiate des notions vues avec leur professeur d’informatique à travers la réalisation d’un power point en classe.

Ainsi la pluridisciplinarité permet aux élèves de mettre en résonnance des notions enseignées dans différentes matières.

Ce projet répond aux exigences de formation des élèves à l’oral, conformément à la réforme du lycée qui donne aux compétences de communication une place importante, et ce dans toutes les matières.

Ils ont également pu rencontrer un intervenant extérieur à l’établissement. M. Kanbour leur a présenté le métier de journaliste et les questions de liberté d’expression.

Ce travail fera l’objet d’une évaluation duelle : la présentation orale bien sûr, mais également seront évaluées les compétences mobilisées dans le travail préparatoire, compétences d’autogestion, de planification, de communication…




La journée mondiale de la langue arabe 2019-2020




Ani-mots, livre réalisé par les CM1


Dans le cadre du Salon du livre francophone de Beyrouth, le lycée Montaigne reçoit chaque année un auteur jeunesse qui accompagne une classe dans l'écriture d'un livre. Ce travail d'écriture est ensuite accompagné d'un travail d'illustration et la classe présente son livre au Salon du livre suivant. 

En novembre 2018, c'est Florence Hinkel qui avait guidé la classe de CM1 B dans ce travail. Les élèves ont travaillé autour des mots valises, donnant naissance à des textes cocaces, à découvrir dans la version numérique du livre intitulé Ani-mots, en lien ci-dessous. 




Soutien jeune auteure





Semaine des lycées français du monde


Dans le cadre de la semaine des lycées français du monde, le lycée Montaigne met à l’honneur certaines de ces activités. De la maternelle au Baccalauréat, l’enseignement français pour réussir… mais aussi pour créer, réaliser, découvrir, apprendre.

Ainsi les élèves de la maternelle ont peint des silhouettes sur les murs de leur école, finalité d’un projet sur la différence et fabriqué des totems représentants des personnages issus de leur imagination.

L’élémentaire a choisi de mettre en avant un très beau projet sur le miel mené par les classes de CE2, intitulé « De la fleur à la tartine » dans le cadre d’une séquence de sciences sur l’alimentation.

Les élèves du collège ont, quant à eux, découvert le réseau de l’AEFE à travers une cartographie des établissements présents au Liban. Le moyen de mesurer l’importance de l’enseignement français dans le pays du cèdre et de rapprocher des élèves de régions différentes.

Les élèves de seconde ont, pour leur part, réalisé une série de photos inspirées de la révolte libanaise débutée le 17 octobre 2019. Les questionnements de ces jeunes sur l’avenir de leur pays et la place qu’ils y trouveront sont au centre des revendications portées par les protestataires. L’occasion pour ces élèves de développer leur réflexion concernant la citoyenneté, l’avenir et également le sens réel de la réussite.